JULIE REFLEXOLOGIE HARMONIE

Réflexologie Plantaire Consciente ©  Angers – Trélazé

Le Blues de la rentrée et la dépression saisonnière, est-ce vraiment une fatalité ?

Pour certains, avec la rentrée et la vie trépidante qui reprend son cours, l’énergie de l’été paraît déjà bien loin. Plus les jours raccourcissent et plus le moral semble baisser.

Si l’on regarde avec nos yeux d’Occidentaux, la dépression saisonnière (appelée aussi dépression automnale, dépression hivernale voire trouble affectif saisonnier) peut s’expliquer par une diminution de l’exposition au soleil et de l’intensité lumineuse qui affecte l’horloge biologique naturelle régulant les hormones, le sommeil et les humeurs.

Avec l’arrivée de l’automne, on peut ressentir fatigue, irritabilité, stress, apathie, mélancolie, sautes d’humeur voire vraie déprime.

Il faut savoir que nos hormones ne fonctionnent plus de la même manière qu’en été.

Quand notre œil capte qu’il fait jour, il envoie l’information à notre glande pinéale qui demande à l’hypothalamus de produire de la sérotonine. Un des rôles de cette hormone va être de nous booster, de nous réveiller car durant la journée nous allons avoir besoin de toutes nos capacités (mémoire, concentration, appétit, humeur…) Appelée également « hormone du bonheur », c’est le curseur entre joie et tristesse.

A contrario, quand notre œil capte qu’il fait nuit, l’hypothalamus va ralentir de manière conséquente la production de sérotonine au profit de la mélatonine, l’hormone du sommeil.

C’est pour cette raison que l’un des conseils majeurs pour lutter contre le blues de l’automne et de l’hiver va être l’exposition à la lumière via la luminothérapie. Dans ce cas, 20 à 30 minutes seront nécessaires mais de préférence le matin.

Il peut aussi être intéressant de se supplémenter en vitamine D3 qui va aider à réguler la sérotonine, donc le sommeil et l’humeur. On veillera aussi à avoir une alimentation riche en vitamine B12 et en Omega 3.

A tout ceci, il peut être intéressant d’ajouter la vision plus orientale de la Médecine Traditionnelle chinoise. Elle fait le lien entre le corps et l’esprit. Elle considère que l’Homme fait partie d’un Tout, qu’il évolue au sein de l’Univers, qu’il perçoit ses influences et doit donc s’adapter en permanence au fil des saisons.

Cette année, selon le calendrier énergétique des saisons de la MTC, l’automne a commencé le 7 août et se terminera le 18 octobre. C’est la saison de l’Elément Métal qui suit l’Elément Feu de l’été. A chaque changement de saison correspond un changement d’énergie.

L’été est bien souvent une période d’action, de mouvement, on sort, on a une vie sociale intense, on bouge, on voyage. L’automne, quant à lui, marque plutôt un temps de repli sur soi, d’introspection, c’est le temps de faire le tri, de ne garder que l’essentiel afin de se préparer à un hiver confortable et douillet.

Notre vie moderne impose le temps de repos plutôt l’été mais finalement ce n’est pas la période la plus reposante de l’année. Et alors qu’en septembre notre rythme biologique nous impose plutôt de ralentir, notre vie est complètement en contradiction avec cela. C’est la rentrée, les nouveaux challenges, la vie professionnelle qui reprend sur les chapeaux de roue, les rendez-vous à droite à gauche pour les enfants, toutes les obligations qui font que l’on repart dans un rythme effréné.

Cette incompatibilité entre notre vie moderne et notre rythme naturel conduit bien souvent à cette baisse d’énergie, de moral et de motivation. Il faut alors arriver à accepter de ralentir.

A cette saison (l’automne) et à cet Elément (Métal) sont associés 2 organes majeurs qui sont aussi des émonctoires (voies d’élimination des déchets).

Les Poumons qui ont pour fonction de distribuer et faire circuler l’air et les énergies dans tout le corps. Son rôle est très important pour notre système immunitaire. Ils reçoivent leur maximum d’énergie entre 3 et 5h00 du matin.

Le Gros Intestin, travaille en lien avec les poumons. Son rôle est d’éliminer les résidus non utiles. Son énergie est au maximum entre 5 et 7h00.

Si l’on a un problème énergétique dans l’un de ces organes, c’est durant ces heures que l’on va connaître des réveils nocturnes.

L’émotion qui s’exprime le plus à cette saison est la tristesse, la mélancolie, la nostalgie. Sa couleur est le blanc et sa saveur est le piquant.

L’élément Métal contrôle la respiration, s’ouvre sur le nez, sécrète du mucus donc attention aux rhinopharyngite, angine, bronchite, sinusite, rhume, perte d’odorat… avec l’arrivée de l’automne.

Il nourrit la peau et les poils.

Pour renforcer ces 2 organes, il sera alors utile de :

– pratiquer la marche contemplative, non pas pour performer mais justement pour ralentir tout en s’oxygénant

– purifier le corps en l’allégeant et en le nettoyant (mais pas le foie qui lui verra sa saison venir avec le printemps)

– privilégier les légumes et fruits de saison (poireau, choux fleur, navet, céleri, fenouil, radis, courge, poire, pomme, raisin, noix, amande, châtaigne, datte, figue fraîche…) et ajouter des condiments et épices (poivre, gingembre, piment doux, moutarde, ail, oignon, cannelle, coriandre, clou de girofle, muscade, origan…)

– se concentrer sur soi en pratiquant la respiration en pleine conscience et/ ou la méditation pour les plus aguerris

 

Grâce à la réflexologie plantaire, cette période pourra être abordée avec plus de sérénité. C’est un excellent moyen de nettoyer son corps aussi bien sur le plan physique que sur le plan émotionnel.

Elle permet de travailler entre autres sur des zones bien précises liées à cette saison : 

  • Les poumons et le côlon
  • Les organes de la sphère ORL
  • Le système endocrinien (sentiment de fatigue, sommeil)
  • Le système immunitaire (lymphe, rate, thymus)

 

 

Il est important de noter que la réflexologie plantaire ne se substitue en aucun cas à la médecine conventionnelle. Elle apporte une approche différente et complémentaire. Le praticien en réflexologie plantaire ne pose pas de diagnostic et n’est pas en mesure de faire des prescriptions concernant la prise ou l’arrêt de médicaments. Un avis médical pourra être demandé avant une séance en fonction des pathologies et des contre-indications éventuelles.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Respire

Respirer est une chose naturelle, automatique, innée. C’est effectivement ce que fait le nouveau-né quand il vient au monde, il prend une première inspiration.   Pourtant, nous oublions de respirer correctement. Nous ne respirons qu’à moitié. Le diaphragme est le...